rachat-credit-taux-endettement
Image Pixabay gratuite

Demander de racheter son crédit avec un taux d’endettement plus élevé est possible et tout à fait normal. C’est un peu, le principe même du regroupement de crédit. C’est une solution de financement qui vise à rendre les mensualités beaucoup plus supportables.

Toutefois, le rachat de crédit avec un taux d’endettement plus élevé coûte beaucoup plus cher, donc, il faut bien comprendre et comparer les solutions, avant de passer à l’action.

Alors, quel est le principe d’un rachat de crédit avec un taux d’endettement plus élevé ? Comment le calculer ? Quels sont ses avantages ? Quelles sont ses limites ? Découvrons tout ceci, tout de suite.

Quel est le principe d’un rachat de crédit avec un taux d’endettement élevé ?

Beaucoup de personnes, font plusieurs crédits en même temps. Ils se retrouvent au final, avec plusieurs mensualités, à payer, chaque fin de mois. Cela peut être compliqué pour le client, de se retrouver dans cette situation. Donc, pour faciliter la tâche à ce dernier, on propose ce qu’on appelle : un regroupement de crédit.

Le principe est tout simple : on rassemble tous les crédits du client en un seul et nouveau crédit, qui permet d’avoir une durée plus allongée, afin de soulager le client. Le but étant de baisser le taux d’endettement de ce dernier.

Au final, le client se retrouve avec une seule mensualité plus raisonnable à payer, en une seule fois.

On peut par exemple, racheter un crédit à la consommation et un crédit immobilier en un seul crédit.

En général, le rachat de crédit avec un taux d’endettement élevé donne l’occasion au client de passer d’un taux d’endettement de 60 % à 30 ou 40 %.

Comment calculer le taux d’endettement ?

Il existe plusieurs moyens qui permettent de définir le taux d’endettement, bien que la formule de calcul est un peu pareille pour chaque méthode. Voici la formule la plus simple :

(Total des mensualités de crédits à rembourser + loyer (si le client est locataire) / total des revenus – les pensions à payer)

PS : notons que certaines banques prennent en considération les aides perçues par le client, tandis que d’autres, s’en passent.

Certains organismes déduisent les pensions à verser tandis que d’autres les rajoutent aux charges.

Parfois, le loyer est même considéré comme une mensualité à payer, car en cas de non-paiement, ces derniers vont générer encore plus de dettes, qui seront par la suite, rachetées avec un taux d’endettement élevé.

Faire une simulation de rachat de crédit

Comme vous venez de le voir, le calcul peut être un peu compliqué et diffère d’un organisme racheteur à un autre. Donc, pour vous simplifier la tâche, vous pouvez simplement utiliser un comparateur en ligne (un simulateur de rachat de crédit). Vous y indiquez toutes les mensualités à payer, et il vous affiche toutes les banques, qui vous proposent les meilleures options.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un rachat de crédit avec un taux d’endettement élevé ?

Cette option possède des avantages et des inconvénients. Découvrons-les, un par un, pour vous aider à faire votre choix.

Les avantages du rachat de crédit avec un taux d’endettement élevé

Faire racheter ses crédits présente beaucoup d’avantages. Premièrement, tous vos crédits seront regroupés en un seul et unique crédit, ce qui vous facilite la gestion de ces crédits. De plus, cela vous évitera les risques d’agios et les rejets de prélèvement.

Le taux d’intérêt sera meilleur, notamment si certains crédits sont anciens, puisqu’avec le temps, ces derniers auront baissé. Donc, avec le regroupement de crédit, vous allez bénéficier d’encore plus d’avantage. C’est également une occasion, pour renégocier ses mensualités :

  • Les pénalités de remboursement ;
  • Les modulations des échéances, etc.

Cela vous évitera également les risques de surendettement, puisque vous allez pouvoir faire baisser votre taux d’endettement.

Enfin, vous pouvez diminuer le montant de votre mensualité, pour qu’elle soit beaucoup plus facile à payer.

Les inconvénients

Toutefois, il faut savoir que le rachat de crédit peut présenter quelques limites, comme la durée du prêt qui va être encore plus longue, et donc, le montant total qui va être beaucoup plus important, comparé au taux proposé la première fois. Sans compter les nouveaux frais à dépenser pour le nouveau banquier.