10 secrets pour réussir son entretien d’embauche !

L’entretien d’embauche est une étape obligatoire pour accéder à un emploi, et souvent source de stress. Et pourtant, si l’on est sûr de soi et que l’on connait toutes les clés pour réussir l’entretien, il n’y a aucune raison d’être angoissé et l’entretien doit au contraire être un plaisir, un moyen d’en savoir plus sur le poste. Voici nos 10 conseils pour réussir son entretien d’embauche à tous les coups.

Bien se renseigner sur l’entreprise

Il est quasiment impossible de réussir un entretien d’embauche sans bien connaître l’entreprise pour laquelle on postule. Renseignez-vous sur l’entreprise, son histoire, son secteur d’activité, ses concurrents, sa cible, ses produits ou services, ou encore sa renommée et regardez des photos sur internet. On ne vous demande pas de connaître par cœur le chiffre d’affaire, mais de pouvoir vous projeter dans cette entreprise et dans votre futur job. De plus, une personne peu informée sur l’entreprise donnera automatiquement l’impression de ne pas être intéressée par le job pour lequel elle postule !

Pour vous renseigner sur l’entreprise, multipliez les sources d’information : site de l’entreprise, réseaux sociaux, publications de son secteur d’activité, interviews du dirigeant…

Mais se renseigner sur l’entreprise ne suffit pas, vous devez aussi connaître le poste pour lequel vous postulez par cœur : ses missions, les compétences requises, etc. Vous pourrez ainsi mieux vous adapter à l’offre au cours de l’entretien. Enfin, soyez au courant également du processus de recrutement de l’entreprise : on est toujours mieux préparé à un examen quand on en connait les exercices et la durée !

Préparer un « elevator pitch »

L’ « elevator pitch » est un exercice très utile pour se préparer à un entretien, qu’il s’agisse d’un entretien d’embauche, d’un pitch pour sa start-up ou encore d’une interview. Cet exercice consiste à préparer un argumentaire éclair (dans le cas de l’entretien d’embauche, pour vous présenter au recruteur), qui pourra vous mettre en valeur et montrer en 1 à 2 minutes que vous correspondez parfaitement au poste.

L’ « elevator pitch » tient son nom du fait qu’il s’agit de convaincre dans un très court instant, comme un employé croisant son supérieur dans l’ascenseur pourrait le faire !

Votre « elevator pitch » doit répondre à la fameuse question : « Parlez-moi de vous » ou « Présentez-vous », à laquelle on attend de vous que vous répondez de manière synthétique en quoi votre parcours et vos compétences conviennent parfaitement au poste. Préparer votre discours à l’avance vous permettra d’avoir l’air sûr de vous et de ne pas chercher vos mots.

Connaître son CV et sa lettre de motivation par cœur

Le B.A-BA pour postuler à une offre d’emploi est de personnaliser son CV et sa lettre de motivation au poste convoité. Or, lorsqu’on envoie plusieurs candidatures à plusieurs postes, on a tendance à confondre ses CV et lettres de motivation !

Avant votre entretien, assurez-vous de bien mémoriser ce que vous avez inscrit dans votre CV : compétences apprises lors de vos précédents postes, savoir-être, savoir-faire, points forts et points faibles… Vous devez vous préparer à ne parler que des expériences et compétences qui intéressent le recruteur pour ce poste, sinon vous risquez de vous éparpiller !

Mettre des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise

Il n’y a pas vraiment de tenue vestimentaire imposée pour un entretien d’embauche. Toutefois, il faut opter pour une tenue soignée et adaptée au poste pour lequel vous postulez. La première impression peut faire la différence et même si on ne peut pas recruter une personne pour son physique, la tenue vestimentaire peut grandement influencer le choix.

Cependant, ne perdez pas de vue que vous devez avant tout être à l’aise et avoir confiance en vous. Evitez donc les tenues dont vous n’avez pas l’habitude (cravate, talons aiguilles…) et optez pour des vêtements que vous avez déjà portés et dans lesquels vous êtes à l’aise. Evitez aussi les tenues fantaisistes !

Être à l’heure

Être en retard à un entretien d’embauche est rédhibitoire. La ponctualité est non seulement une marque de respect, mais elle prouve aussi que le poste vous intéresse réellement. On vous conseille donc de prendre de l’avance pour anticiper les imprévus : panne de réveil, embouteillages, bus en retard, retour chez vous pour rechercher quelque chose que vous avez oublié, lieu de l’entretien difficile à trouver…

Si malgré vos précautions, vous êtes en retard, prévenez votre contact dans l’entreprise ! Vous pouvez aussi justifier votre retard pour montrer votre bonne foi, si la cause du retard ne dépend pas de vous !

Soigner la première impression

Comme nous vous le disions, la première impression est très importante. Il faudra donc bien la soigner ! Pour ce faire, il faudra adopter une attitude confiante et respectueuse, et rester souriant et motivé. Vous serez jugé principalement sur votre apparence et votre gestuelle, ce qu’on appelle la communication non verbale, avant le contenu de votre discours (la communication verbale), qui malheureusement est souvent le même d’un candidat à l’autre !

La première qualité d’un candidat est la politesse et la courtoisie. Echangez une poignée de main ferme avec le recruteur et attendez qu’il vous dise de vous assoir avant de le faire. Ensuite, asseyez-vous correctement : il n’y a rien de pire qu’un candidat qui s’avachit en face du recruteur ! Restez souriant, ouvert, et surtout à l’écoute : si vous coupez la parole à voter recruteur toutes les 30 secondes pour vous mettre en avant, cela vous desservira plus qu’autre chose !

Soutenir le regard du recruteur

Il est important aussi de soutenir le regard du recruteur : cela lui montre que vous êtes sûr de vous, mais aussi que vous l’écoutez. Il pourra plus facilement vous replacer dans le contexte de son entreprise et vous projeter dans son équipe. Un regard fuyant n’est jamais bien vu par un recruteur !

Voir l’entretien comme un échange

L’un des conseils les plus efficaces est de ne pas voir l’entretien comme un questionnaire mais plutôt comme un échange. Le recruteur a autant besoin de vous que vous avez besoin de lui, considérez-le donc comme votre égal. Si vous avez déjà été sélectionné pour passer l’entretien, c’est que vous l’intéressez : un bon point de départ qui devrait vous empêcher de stresser !

Si vous vous limitez à répondre aux questions qui vous sont posées, vous risquez de ne pas faire bonne impression. Montrez votre capacité à vous vendre et votre réactivité en posant des questions, notamment à la fin lorsque le recruteur vous demande si vous avez des questions relatives au poste. Plus vous en poserez (sans non plus poser n’importe quelle question !), plus vous paraitrez intéressé par le poste !

Apprendre à se vendre

Avant un entretien, il est important d’apprendre à se vendre, surtout pour les plus timides ou ceux qui n’ont pas confiance en eux. Vous devez être conscient de vos compétences, capacités et qualités, et savoir les mettre en valeur sans pour autant exagérer ou vous inventer des qualités que vous n’avez pas ! Les recruteurs sont en effet habitués à cerner les candidats et repéreront tout de suite si vous vous survendez…

Sachez que pour bien vous vendre, vous devez avant tout mettre en valeur les compétences utiles pour le poste, mais pas seulement : les capacités d’adaptation et d’évolution sont également décisives (le recruteur doit pouvoir vous projeter à long terme dans le poste), de même que la communication orale (vous devez montrer que vous saurez vous intégrer dans votre équipe) et l’autonomie.

En peaufinant votre discours, pensez aussi à trouver ce qui vous démarque et vous différencie des autres candidats !

Laisser une dernière bonne impression

Enfin, pensez à soigner votre dernière impression : remerciez bien le recruteur de vous avoir accueilli, par oral mais aussi, après l’entretien, par mail. Si d’autres questions vous viennent, vous pouvez les poser également dans ce mail de remerciement. Cela renforcera l’impression que vous êtes réellement intéressé par le poste ! N’hésitez pas également à le relancer par téléphone une semaine après ou dans le délai qu’il vous a donné, si la réponse tarde à venir.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.